10 mars 2017

Le puits de Jacob, où Jésus rencontra la Samaritaine

En cette troisième semaine de Carême, nous allons en Samarie, au puits de Jacob plus précisément, où, comme le racontent les Evangiles, eut lieu la rencontre de Jésus avec la Samaritaine.

Chrétiens de Terre Sainte

Loading the player...
Embed Code  

Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Copy the code below and paste it into your blog or website.
<iframe width="640" height="360" src="https://www.cmc-terrasanta.org/embed/le-puits-de-jacob-ou-jesus-rencontra-la-samaritaine-12591"></iframe>
Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Veuillez envoyer un email à :
info@cmc-terrasanta.org

Objet: Demande de vidéo de qualité supérieure

Message :
Archives personnelles / promotion du CMC / TV Broadcasting

http://www.cmc-terrasanta.com/fr/video/chretiens-de-terre-sainte-2/le-puits-de-jacob-ou-jesus-rencontra-la-samaritaine-12591.html

Aucune partie de cette vidéo ne peut être éditée ou diffusée sans un accord conclu au préalable avec le Christian Media Center convenant des termes et conditions de l'édition et de la diffusion.
A 60 km de Jérusalem, se trouve un lieu qui nous fait voyager dans le temps, et nous ramène à près de 4 000 ans en arrière.

Nous nous trouvons au coeur de la Samarie, où passèrent Abraham et Jacob. A l’endroit où s’élève cette église, Jacob construisit un puits pour les besoins de sa famille et de son troupeau.

C’est le lieu où, comme le raconte le Nouveau Testament, Jésus rencontra la Samaritaine.

P. PEDRO LUIS PEREIRA RODRIGUES, ofm
Etudiant du Studium Biblicum Franciscanum de Jérusalem
“Le texte nous dit que Jésus devait passer par ici. Il avait besoin de rencontrer cette femme. Il voulait lui faire connaitre le don qu’Il portait... Il lui dit “Femme, si tu savais le don de Dieu, et celui qui te demande à boire, c’est toi qui l’aurais prié et il t’aurait donné de l’eau vive”. Jésus veut réveiller en elle le désir de la foi et le désir de le connaitre”.

Le puits de Jacob est encore aujourd’hui l’objet de vénération. C’est ici que Jésus dit “j’ai soif” à la samaritaine, mais il ne se référait pas exactement à l’eau de ce puits.

P. PEDRO LUIS PEREIRA RODRIGUES, ofm
Etudiant du Studium Biblicum Franciscanum de Jérusalem
“L’eau dont Jésus voulait parler, n’est pas tant l’eau au sens propre, que le don qu’Il porte en Lui, le don de la foi, le don du salut, le don de la vie éternelle : ce dont cette femme avait besoin pour donner un sens à sa vie. Nous aussi, nous devons aller à la rencontre du Seigneur, parce que notre terre est sèche, elle a besoin d’eau. Nous portons en notre coeur cette soif infinie de Dieu”.

Cet épisode biblique est raconté durant la messe du troisième dimanche de Carême.

P. PEDRO LUIS PEREIRA RODRIGUES, ofm
Etudiant du Studium Biblicum Franciscanum de Jérusalem
“Le carême est le temps du baptême par excellence et l’eau même a un sens profondément baptismal, parce que c’est avec elle que nous naissons à notre vie spirituelle. C’est l’eau qui nous lave, nous purifie... Pendant le carême nous avons besoin de nous purifier de tout ce qui nous éloigne de Dieu : pas seulement des tentations, mais de tout ce qui est en nous, qui a besoin d’être lavé et purifié”.