09 novembre 2017

La Maison de la Paix : une espérance pour les enfants nécessiteux en Terre Sainte

Sur le Mont des Oliviers, là où Jésus s’est rendu de si nombreuses de fois, se trouve la Maison de la Paix... un nom qui évoque tout un programme et une expérience de vie pour ceux qui y sont accueillis.

Chrétiens de Terre Sainte

Loading the player...
Embed Code  

Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Copy the code below and paste it into your blog or website.
<iframe width="640" height="360" src="https://www.cmc-terrasanta.org/embed/la-maison-de-la-paix-une-esperance-pour-les-enfants-necessiteux-en-terre-sainte-13764"></iframe>
Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Veuillez envoyer un email à :
info@cmc-terrasanta.org

Objet: Demande de vidéo de qualité supérieure

Message :
Archives personnelles / promotion du CMC / TV Broadcasting

http://www.cmc-terrasanta.com/fr/video/chretiens-de-terre-sainte-2/la-maison-de-la-paix-une-esperance-pour-les-enfants-necessiteux-en-terre-sainte-13764.html

Aucune partie de cette vidéo ne peut être éditée ou diffusée sans un accord conclu au préalable avec le Christian Media Center convenant des termes et conditions de l'édition et de la diffusion.
Face à une vue imprenable sur la vieille ville de Jérusalem, la Maison de la Paix est une vraie maison où les « Sœurs de Sainte-Elizabeth » prennent soin d’enfants et de pré-adolescents, qui pour des raisons allant de l'abandon à la pauvreté, ont besoin d'être accueillis.

Ici, tous forment une grande famille où les différences ne sont pas des obstacles.

Sœur MARGARET KOBIERSKA
Congrégation des Sœurs de Sainte Elisabeth - Jérusalem
« Nous avons commencé avec une maison pour arabes musulmans, mais maintenant nous avons d'autres enfants d'Éthiopie, d'Érythrée, de Russie ... Ce que nous faisons, c'est simplement prendre soin d'eux ! C'est comme une maison normale, où ils vivent, étudient, jouent et prient avec nous. »

Vivre l'unité dans cette terre a un sens particulier.

Sœur MARGARET KOBIERSKA
Congrégation des Sœurs de Sainte Elisabeth - Jérusalem
« Ici, en Terre Sainte, cette mission revêt un caractère particulier parce qu’il ne s’agit pas d’un endroit quelconque. Beaucoup d'enfants d'ici vivent des situations difficiles depuis qu’ils sont petits. Et ce n'est pas très facile pour eux d'avoir une vie normale ... alors nous sommes ici pour leur montrer que la vie peut être belle, paisible, et que nous pouvons vivre ensemble bien que nous soyons différents, que nous pouvons vivre en paix et nous aimer les uns les autres. »

Lorsque l’on partage un moment dans la vie quotidienne de cette classe, on découvre combien la joie ne manque pas dans cette maison... ni l'amour.

Les sœurs offrent plus que de l’aide : elles témoignent qu'avec ces enfants, tous apprennent d'abord à être heureux et à sourire même face aux difficultés de la vie.

Le temps de l'étude a aussi son importance... tous les matins, les enfants suivent des cours et l'après-midi ils font leurs devoirs ensemble, et peuvent compter sur l’aide des uns des autres !

Il y a aussi l'heure de la prière ... devant le Saint Sacrement, les enfants chantent, prient, notamment pour tous ceux qui passent par ici !

ELZBIETA DREWNIAK
Bénévole - Pologne
« Je suis ici pour offrir une partie de mon temps aux autres. Pour moi, avoir l'opportunité de rester avec ces enfants est une nouvelle expérience ... celle de pouvoir jouer avec eux, de les aider dans leurs devoirs, d’aider les religieuses... et de les voir sourire et transmettre tant de joie ! »

Cette histoire a commencé cinquante ans auparavant.

Sœur MARGARET KOBIERSKA
Congrégation des Sœurs de Sainte Elisabeth - Jérusalem
« Lorsque les sœurs sont arrivées ici en Terre Sainte, elles ont commencé à travailler avec les pèlerins. Elles ont fondé une maison de pèlerins, mais après la guerre des Six Jours, elles se sont rendu compte qu'il y avait beaucoup d'enfants qui n'avaient plus de parents et qui avaient besoin d'aide. Alors une sœur a eu l'idée de les aider. C’est ainsi que ce projet est né il y a cinquante ans. Elles ont collecté des fonds pour construire cette maison... et nous voilà ici maintenant, travaillant et essayant d'aider ces enfants qui en ont besoin. »

Les fruits, bien vivants, sont désormais sous nos yeux !