09 novembre 2017

Saint François à travers les livres de la Custodie

A l’occasion du 800ème anniversaire de la présence franciscaine en Terre Sainte, une exposition propose de redécouvrir le saint d'Assise à travers des manuscrits et des gravures anciennes.

Archéologie, culture, art et autres religions

Loading the player...
Embed Code  

Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Copy the code below and paste it into your blog or website.
<iframe width="640" height="360" src="https://www.cmc-terrasanta.org/embed/saint-francois-a-travers-les-livres-de-la-custodie-13769"></iframe>
Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Veuillez envoyer un email à :
info@cmc-terrasanta.org

Objet: Demande de vidéo de qualité supérieure

Message :
Archives personnelles / promotion du CMC / TV Broadcasting

http://www.cmc-terrasanta.com/fr/video/archeologie-culture-art-et-autres-religions-8/saint-francois-a-travers-les-livres-de-la-custodie-13769.html

Aucune partie de cette vidéo ne peut être éditée ou diffusée sans un accord conclu au préalable avec le Christian Media Center convenant des termes et conditions de l'édition et de la diffusion.
Trois jours consacrés aux livres anciens et aux bibliothèques numériques. Un programme proposé par la Custodie de Terre Sainte à Jérusalem du 7 au 9 novembre.

Une exposition dans les locaux de la Curie a rassemblé quelques-unes des œuvres les plus précieuses de la Bibliothèque générale des Franciscains. Une conférence a également été organisée à cette occasion, donnant la parole à plusieurs intervenants, dont notamment le professeur grec Konstantinos Staikos sur le thème de l'avenir du catalogage et de l'utilisation virtuelle du patrimoine culturel.

P. LIONEL GOH, ofm
Directeur de la bibliothèque de la Custodie de Terre Sainte
« Voilà ce qu’est en réalité cette bibliothèque : un trésor de 800 ans de présence franciscaine. Pour célébrer cet anniversaire, nous avons donc pensé à montrer au public des œuvres originales, telles qu'elles furent écrites. »

L'exposition, intitulée « François d'Assise à travers les livres anciens de la Custodie de Terre Sainte », représente actuellement le plus grand projet des Livres Ponti di Pace promu par l'Université catholique de Milan et l’association ATS Pro Terra Sancta. À travers plusieurs étapes, elle a vocation à montrer comment les livres des frères ont cherché à garder vivante la mémoire du saint d'Assise.

EDUARDO BARBIERI
Université Catholique de Milan
« La première section de l'exposition se concentre sur la représentation du saint dans les livres. Le premier exemple que nous avons choisi est celui d'un livre liturgique, un spectaculaire antiphonaire la fin du XIIIème siècle, probablement réalisé à Sienne, où vous pouvez voir une magnifique miniature de François à San Damiano en visite aux Clarisses. »

La plupart des représentations du saint sont des sculptures en bois ou en métal, comme cette xylographie très ancienne de la fin du XIVème siècle, ou encore cette histoire de l’Ordre rédigée à la fin du XVIème siècle où l’on peut voir François recevant les stigmates.
Particulièrement aussi la Medulla Evangelii, qui montre le lien profond entre la règle franciscaine et l'évangile.

EDUARDO BARBIERI
Université Catholique de Milan
« La deuxième section est centrée sur la vie du saint. Nous ne possédons pas les plus vieilles biographies écrites au début de l'expérience franciscaine, mais nous avons un témoignage important, l'édition de 1509 de la Legenda Maior de St. Bonaventure. »

EDUARDO BARBIERI
Université Catholique de Milan
« La troisième section se concentre sur les textes de François. Pendant des siècles, c'est comme si nous avions oublié que nous pouvions lire ces textes, comme si nous avions oublié que nous avons encore à découvrir sur sa vie. »

Au XVIème siècle, s’opère un renversement de tendance. En plus de la règle de vie de l’ordre se trouve exposée la première recollection complète des textes du pauvre d'Assise, réalisée par Luca Vaddis à cette époque.

EDUARDO BARBIERI
Université Catholique de Milan
« A la fin de l’exposition, nous arrivons à une pièce un peu provocatrice. Nous voulions exposer ce psaltérion de qualité, destiné à l’usage du chœur, où l'on peut voir une miniature du seizième siècle avec François recevant les stigmates. Nous pouvons y voir néanmoins un livre qui est abandonné par terre. »

EDUARDO BARBIERI
Université Catholique de Milan
« Cela veut dire certainement que pour connaître François il faut connaître ses écrits, comprendre ce qu'il a dit, continuer avec cette même attention au fil des siècles. En même temps, tout cela est encore insuffisant car ce n'est que l'expérience directe du Christ qui, au cours du temps, permet de vivre le charisme même de François. »