13 juin 2018

Les fruits de la Terre Promise

La Bible atteste que nombreux sont les fruits que la Terre Promise produit en abondance. Frère Frédéric Manns nous présente leur symbolisme.

Archéologie, culture, art et autres religions

Loading the player...
Embed Code  

Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Copy the code below and paste it into your blog or website.
<iframe width="640" height="360" src="https://www.cmc-terrasanta.org/embed/les-fruits-de-la-terre-promise-15147"></iframe>
Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Veuillez envoyer un email à :
info@cmc-terrasanta.org

Objet: Demande de vidéo de qualité supérieure

Message :
Archives personnelles / promotion du CMC / TV Broadcasting

http://www.cmc-terrasanta.com/fr/video/archeologie-culture-art-et-autres-religions-8/les-fruits-de-la-terre-promise-15147.html

Aucune partie de cette vidéo ne peut être éditée ou diffusée sans un accord conclu au préalable avec le Christian Media Center convenant des termes et conditions de l'édition et de la diffusion.
La Bible atteste que nombreux sont les fruits que la Terre Promise produit en abondance, garantissant la vie: la terre donnée par Dieu est riche parce que « terre de blé, d’orge, de vignes, de figues et de grenades, terre d'oliviers, d'huile et de miel » (Dt 8.8)

Fr. FRÉDÉRIC MANNS, ofm
Studium Biblicum Franciscanum
« Le symbolisme de l'olivier est très riche! Tout d'abord c'est une nourriture. On en mange.
Un parfum est fait avec l'huile d'olive. Ce symbolisme du parfum se retrouve aussi plusieurs fois dans le Cantique des cantiques. C'est un signe de bénédiction: le Deutéronome le dit clairement ainsi que Jérémie. Et c'est aussi un symbole du salut ».

L'huile, fruit de l'olivier, est un symbole de bénédiction et de prospérité: elle donne de la joie, de la force, guérit les blessures. Elle fait également référence à la sagesse, l'amour et la fraternité. Son utilisation, surtout, est importante.

Fr. FRÉDÉRIC MANNS, ofm
Studium Biblicum Franciscanum
« Le prophète Zacharie nous parle de deux oliviers qui donnent de l'huile aux sept lampes du temple ».
« Qui sont ces deux oliviers? Le premier est le roi et le second est le prêtre, qui doit illuminer, apporter la lumière au peuple. L'oint par excellence est le Messie, qui s'appelle précisément "l'oint du Seigneur" ».

La grenade, d'autre part, est mentionnée dans la Bible pour la première fois quand Moïse envoie deux espions au pays de Canaan. Symbole de fertilité et de beauté, elle est également mentionnée à plusieurs reprises dans le Cantique des Cantiques, où le marié est comparé à la grenade.

Fr. FRÉDÉRIC MANNS, ofm
Studium Biblicum Franciscanum
« Le grand prêtre portait un manteau bleu avec en bas 70 petites cloches et à chaque cloche il y avait une petite grenade.
Et même sur les deux colonnes du temple de Salomon, les chapiteaux avaient la forme de grenades, d'après le premier livre des Rois au chapitre 7.
Nous savons que dans le judaïsme, la grenade est un symbole d'honnêteté. Elle a 613 graines, ce qui correspond exactement au nombre des préceptes du judaïsme ».

La vigne, d'autre part, selon la tradition rabbinique, vient de Noé, après le déluge. Elle était considérée comme l'arbre de la vie qui était au paradis.

Fr. FRÉDÉRIC MANNS, ofm
Studium Biblicum Franciscanum
« La vigne est un symbole messianique. Les textes disent que quand le Messie arrivera, il y aura du vin en abondance: souvenez-vous du miracle de Cana ».

Tous symboles d'une terre, la terre promise.

Fr. FRÉDÉRIC MANNS, ofm
Studium Biblicum Franciscanum
« Tous les éléments sont un symbole de mort et de résurrection.
Les olives doivent être écrasées pour donner de l'huile, une énorme pierre qui les écrase. La grenade doit être broyée pour libérer le jus. Les raisins doivent être pressés et la figue doit être ouverte, écrasée.
Avant de servir le vin, l'huile, ils doivent être écrasés, détruits, humiliés pour être exaltés sur la table des Rois ».