09 janvier 2018

Chrétiens locaux et pèlerins célèbrent l'Épiphanie à Bethléem

A l'occasion de la fête de l'Epiphanie du Seigneur, le Custode de Terre Sainte a présidé à Bethléem, les célébrations auxquelles participaient des pèlerins et des chrétiens locaux.

Actualité et évènements

Loading the player...
Embed Code  

Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Copy the code below and paste it into your blog or website.
<iframe width="640" height="360" src="https://www.cmc-terrasanta.org/embed/chretiens-locaux-et-pelerins-celebrent-l-epiphanie-a-bethleem-14172"></iframe>
Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Veuillez envoyer un email à :
info@cmc-terrasanta.org

Objet: Demande de vidéo de qualité supérieure

Message :
Archives personnelles / promotion du CMC / TV Broadcasting

http://www.cmc-terrasanta.com/fr/video/actualite-et-evenements-1/chretiens-locaux-et-pelerins-celebrent-l-epiphanie-a-bethleem-14172.html

Aucune partie de cette vidéo ne peut être éditée ou diffusée sans un accord conclu au préalable avec le Christian Media Center convenant des termes et conditions de l'édition et de la diffusion.
Il y a deux mille ans, le Messie est né ici, à Bethléem, afin que s’accomplisse la prophétie des Saintes Écritures.

Un enfant a été adoré par trois rois mages, des hommes qui, conduits par une étoile, sont arrivés ici. C'est cet évènement que l'Eglise célèbre à cette date!

Frère ARTEMIO VÍTORES GONZÁLEZ, ofm
Gardien du Couvent Franciscain Sainte Catherine “ad Nativitatem”
"Epiphanie, signifie" la venue du seigneur ", qui est pour tout le monde. A Noël, le Seigneur rencontre des gens simples, des bergers, et aujourd'hui nous assistons à la rencontre du Seigneur avec ceux qui viennent de l'extérieur: des intellectuels et des gens du monde entier ".

A Bethléem, la célébration de l'Epiphanie a eu lieu vendredi, avec l'entrée solennelle dans la ville du Custode de Terre Sainte. Sur la Place de la Mangeoire, le P. Francesco Patton a été accueilli par les autorités religieuses et civiles.

Après avoir traversé la Porte de l'humilité et récité la prière des vêpres avec les autres Franciscains dans l'église de Sainte Catherine, près de la Basilique de la Nativité, le Custode a expliqué le sens de cette fête. "Mettons-nous en adoration de l'Enfant Jésus, offrons-lui notre vie et demandons-lui le don de la paix".

Samedi matin, Patton a célébré la messe solennelle. Y participaient des chrétiens de la Terre de Jésus et des pèlerins de différentes parties du monde.

S.E. Mgr FRANCESCO MARINI
Evêque de Nola - Italie
"Les Mages arrivent devant l'Enfant Jésus portant leurs dons, exprimant la convergence vers Jésus de toutes les Eglises, communautés et peuples; ainsi, qu’en chacun de nous s'allume une lumière de vérité et de joie qui fasse briller pour nous tous le visage de l'Enfant Jésus, qui parle de Paix, de Communion entre les peuples, de convergence, et d'unité dans la diversité qui signifie richesse".

PASQUALE BENEDUCE
Diocèse de Nola - Italie
"Nous venons de loin, nous avons amené pour la première fois notre fils en Terre Sainte, c'est donc une triple émotion. Une émotion merveilleuse pour nous aussi qui participons à la crèche vivante et jouons la naissance de l'Enfant chaque année depuis longtemps. C'est une grande émotion d'amener ma famille ici!

ANTONIETTA DI SIMONE
Diocèse de Nola - Italia
"C'était le rêve de ma vie, car depuis 37 ans ma famille organise la crèche vivante dans la nuit du 24 décembre et donc être ici à Bethléem avec mon mari, mon fils, ma mère et ma famille est un rêve devenu réalité" .

La célébration a culminé avec la récitation des secondes vêpres samedi après-midi. Dans la grotte de la Nativité, ont été mis en scène les mages, Gaspard, Melchior et Balthasar: comme il ya deux mille ans, ils se sont agenouillés et ont offert de l'or, de l'encens et de la myrrhe à l'Enfant Jésus.

Partant de la Grotte de la Mangeoire, le gardien a porté en procession, dans le cloître de Sainte Catherine, la statue de l'Enfant Jésus assis sur le trône - pose traditionnelle de la Terre Sainte. L'image est emblématique de la façon dont Jésus a été reconnu par les Rois Mages: le «Roi qui aurait fait paître le peuple de Dieu».